P

Père CAUSE-CAUSE: voir père BUSWEISSER.

PIM, PAM, POUM.. Ils apparaissent dès le début de la deuxième enquête de Michel Van Loo, Le Roi du Congo.

Extrait :

« L’Afrique, je croyais la connaître : j’avais dévoré les aventures de Tintin au Congo. Mais les trois Noirs assis devant moi eurent vite fait de me détromper. Où étaient passés les braves garçons en pagne, souriants et respectueux qui s’inclinaient devant le petit reporter belge et son chien en l’appelant humblement bwana ? Depuis qu’ils avaient mis les pieds dans mon bureau, ces trois gaillards n’arrêtaient pas d’échanger des remarques désobligeantes en contemplant mon local d’un air consterné et quand j’ouvrais la bouche, au lieu de m’écouter, ils s’interrogeaient ouvertement sur mes capacités de détective privé. Non, missié, ces gars-là ne ressemblaient en rien aux bons nèg’ de Tintin ! Oh, non ! Hergé avait-il trompé ses lecteurs ou ne connaissait-il rien aux nains ? Car – ai-je oublié de le préciser ? – mes Noirs étaient des nains. Trois nains bavards et arrogants. Surtout le troisième, une femme, semble-t-il, mais je n’oserais le jurer. »

Oscar, Marie-Dominique et le bigleux (sosie du prince héritier Baudouin) sont baptisés Pim, Pam, Poum par Fédérico, le coiffeur ami de Van Loo en souvenir d’une bande dessinée américaine d’avant-guerre.
Envoyé par un agent belge des services secrets chercher l’aide de Van Loo, ils vont enquêter à ses côtés au Congo belge dans un climat de dispute permanente.
Leur oncle (c’est du moins ce qu’ils prétendent), Oncle Martin va servir de chauffeur à Van Loo.

PLUSZ (Le Pique-nique des Hollandaises): immense forêt quelque part en Pologne dans laquelle s’égare et se perd Van Loo avec Benerian. C’est dans cette forêt que se trouve le monument au « chien inconnu », le seul Polonais à avoir sauvé des Juifs pendant la deuxième guerre mondiale.

écrivain, chroniqueur, romancier